Rechercher

Ce que le yoga m'apporte


La portée du yoga va bien au-delà du tapis pour toucher chaque instant de notre vie. Nos pensées, nos relations, ce que l'on mange ou encore la qualité de notre sommeil peuvent se transformer au contact du yoga. Mais il n'y a pas de transformation sans pratique.

Les formes qu'a prises le yoga aujourd'hui peuvent induire en erreur lorsqu'il s'agit de la compréhension de la pratique. En effet, on réduit bien souvent la sadhana (pratique) au courant ou à la lignée de yoga dont nous pratiquons essentiellement les postures.

Il ne sert à rien de faire un parfait « Hanomanasana » (grand écart axial) si l’on n’a pas trouvé son chemin vers le Yoga, vers l’union du corps et du mental, vers l’arrêt des fluctuations du mental.


Ma facon de voir le monde, d'être dans le monde à complètement changé. Suite à ma formation de yoga teacher je me suis ouverte à moi même. J'avais l'impression que j'étais très Yang , beaucoup de choses que je faisait tourner autour des qualités dites plutôt masculine. Je me suis rendu compte que je me mettais une pression pour réussir tout avec perfection, j'étais dans un combat intérieur.

A la suite de la formation j'ai commencé à enseigner et petit à petit toutes les graines que j'avais planté pendant la formation m'ont ouvert des choses magiques.

J'ai tout plaqué, rapidement, le père de mon fils, la grande maison avec piscine , le travail alimentaire que j'avais à coté qui m'étouffe, la pression

J'étais prête à me lancer sans filet dans la vie : faire l'expérience d'accueillir chaque choses, bon comme mauvais , lourd comme léger avec plaisir, patience, enseignement..


La patience

Contrairement à ce que veulent nous faire croire certaines vidéos Youtube, non, à moins d’être déjà surentraîné(e), tu ne pourras pas faire l’équilibre sur les mains en 5 minutes. Le corps, la volonté, la force a ses limites qu’il faut construire petit à petit. C’est seulement par la pratique régulière qu’on arrive à avancer. On peut appliquer ça à bien des domaines…

Rien ne sert d'aller vite et le résultat importe peu, le chemin d'apprentissage avec ses étapes oui.


La bienveillance

Notre société moderne ne nous apprend pas du tout la bienveillance. Dès le début de notre vie, nous sommes jugés, notés, punis. Cette négativité peut nous polluer, et nous faisons le même schéma avec nous-même et les autres : on se compare, on note, on juge.

Faire toujours mieux, plus, plus beau était mon quotidien, m'envoyant ce poisson de stress dont je n'avais pas conscience avant. Donc la bienveillance envers moi même, mes habitudes mauvaises , mes rythmes, mon corps ..

Et finalement ces pensées nous polluent et nous empêchent d’avancer !


Le renoncement

= Fait de renoncer (à une chose) au profit d’une valeur jugée plus haute (surtout contexte moral ou religieux) ; attitude qui en résulte.

Parfois, il vaut mieux se libérer d’une chose qui nous entrave, plutôt que d’essayer à tout prix que ça fonctionne. Peut-être qu’on y trouvera plus de légèreté, plus de liberté ?

La liberté est la chose la plus importante pour moi, je suis du signe de la balance , ascendant balance. S'approprié ses valeurs est un chouette travail pour se découvrir . Quelles sont mes valeurs, pas les valeurs de la société, celles du voisins ou celle de que la sphère familiale nous à appris. Qui suis je ?

Liberté d'être qui je suis, à mes yeux, aux yeux de ma famille, mon entourage, sans masque. J'ai lâcher les armes masculines et par magie, l'énergie c'est transformé pour devenir une puissance douce féminine. Un bonheur à vivre.

Je renonce à u style de vie parfait et conforme par rapport aux attentes de la société, de ma famille ou de mon cercle d'amis. Ca passe ou ça casse. C'est accepter ou ça fait peur.

J'ai renoncé à ma relation de couple pour me choisir moi.


Le contentement

Attention, il ne faut pas confondre le contentement et la complaisance. Le contentement est plutôt une sorte de sérénité par rapport à ses besoins et désirs, qu’ils soient matériels, physiques ou abstraits.

Etape étrange pour moi à passer, de quoi j'ai réellement besoin dans ma vie? D'objets, de meubles, de vêtements, s'offrir des choses ?Mes revenus ont ont considérablement baissé, c'est étrange au début, cette sensation que je ne vais pas finir le mois, dépenser moins mais mieux. Se satisfaire de ce que j'ai, le nécessaire : la santé, un toit, un lit, un métier passionnant et la confiance en la vie fait le reste avec l'intuition. Je me sens parfaitement à ma place , sur mon chemin.

Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas essayer d’aller plus loin dans sa vie, de pousser ses limites chaque jour.


Le détachement

Il est prétentieux de croire que tout est notre faute. Je suis ce que je suis, et ce qui arrive n’est pas nécessairement lié à moi. Et si la cause est extérieure, à quoi bon s’énerver ? On ne pourra rien y changer. La encore les accords toltéques nous enseignent de ne rein prendre personnellement. Et si ça c'est passé comme ça , c'était juste.

Si en te levant le matin, avec les conditions de la journée, du monde, la météo, le trafic, le travail, ton énergie, ton corps tu fais de ton mieux.

C'est parfait tu ne peux pas faire mieux que mieux avec les cartes du jour! Et ça ça enlève un sacré poids


Faire la part des choses

Quelles sont les causes de cette situation ? Qui, ou qu’est-ce qui parle ? Est-ce l’ego? La frustration ? Une déception ? La fatigue ? La faim ?

Comprendre si la situation m'appartient, si l'émotion m'appartient ou est ce que c'est le miroir de quelqu'un d'autre. Ou est ce que je réagis à une ancienne mémoire, une ancienne blessure.

Distinguer la ou les causes d’une situation contrariante peut nous aider à passer à autre chose, à se détacher émotionnellement et aller vers plus de paix intérieure, et de dialogue si le problème est partagé.

Au contraire, distinguer les causes intérieures d’une situation heureuse permet de la reproduire !


Distinguer ses états

Apprendre à différencier ses pensées, ses émotions, ses sentiments, ses états physiques.

Se poser la question « Comment je me sens ». Se rendre compte que notre état émotionnel est fragile parce qu’on a faim permet de régler le problème… Et avoir un regard intérieur permet encore, une fois, de se détacher.

Ca aura était le plus beau travail sur moi meme, accepter mes états émotionnels, mettre des mots sur mes ressentis, comprendre le point de départ de l'émotion , la ressentir, l'accueillir, l'accepter. Ca c'est de la magie. C'est ce qui me fait plus "m'accepter " je suis en chemin pour me connaitre et c'est passionnant .

Quand on est une femme c’est encore plus important d’apprendre à distinguer tout ça, car nous sommes contraintes par un cycle hormonal qui va mettre notre corps dans des états différents.

Et la lune les énergies de cycle de la lune en plus c'est tout un monde .. être en éveil sur les cycles lunaires donc cycles féminins fait relativiser beaucoup et déprogramme une pression


Être dans le présent

Avant je me projeter tout le temps, par passion, par plaisir, par planification, j'ai travaillé dans l'événementiel, je viens d'une famille de dirigeant de société, pas toujours évident de ne pas se projeter dans un futur complaisant quand on lie travail et passion.

J’aime avoir des projets et les mener avec passion. Du coup, c’est difficile de ne pas se projeter, de ne pas penser au mail qu’on doit envoyer alors qu’on est en plein Shavasana.

Si vous ne faites pas de yoga vous avez sûrement aussi expérimenté cela avant de vous endormir : d’un coup, toutes les pensées affluent et le cerveau est hyperactif. On anticipe, on planifie, on projette, parfois on angoisse.

Quand ça m'arrive en me couchant je calme mon esprit en me connectant à mon corps et je fais mentalement une rotation de conscience , effet immédiat.

Mentalement je scanne mon corps de bas en haut, en répétant je relâche/ je détend en nommant chaque partie du corps ( pieds, dessus du pieds, dessous du pieds, orteils 1,2,3.., mollet, genoux..)


La gratitude

Je me suis éveillé à ce sentiment , dans beaucoup de domaines. J'adore la contemplation , une chose qui me rend le plus heureux est d'observer les gens vivre, en marchant, au restau .. J'aime voir les moments heureux, les moments humains, la fraternité, la nature..

La gratitude envers la vie, la magie de l'univers, des intuitions, des coïncidences, des rencontres, des opportunités ..

Petit rituel du soir au coucher , nommer plusieurs choses de ma journée pour lesquels je ressent de le gratitude. Je me sent plus connecté à un tout.


Merci la vie de m'avoir guidé vers cette formation, dans ce groupe de femmes, merci à moi de m'être écouter et respecter,merci à vous mes cher.e.s yogis et yoginis qui m'apportent énormément de bonheur à enseigner , j'apprend aussi grâce à vous tous.

Merci de me suivre sur les réseaux, merci de votre participation, merci d'être .

Namasté



Inspirations / bibliographie :

L’introduction de Yoga Dipika (Lumière sur le yoga) de BKS Iyengar Les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz L’art de la simplicité de Dominique Loreau Yogas Sutras de Patanjali (traduction/interprétation de Françoise Mazet), Albin Michel

75 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Haaa la fameuse Morning routine ! Je pense qu'il faut d'abord être au clair sur ses attentes dans le fait d'avoir une routine car sa construction et le moment de réalisation ne sera peut être pas le m