Rechercher
  • Emilie Andrieu

Ashtanga : les 8 étapes de la voie du Yoga

Dernière mise à jour : 25 févr. 2020



Ashtanga signifie en sanskrit « constitué de 8 parties », « de 8 membres » ou « de 8 étapes », « asta » étant 8. Contrairement à l’habitude qui existe aujourd’hui dans le monde occidental d’en faire un style de yoga dynamique, ashtanga est en réalité le chemin décrit par le rishi (sage) Patanjali dans les Yoga Sutras en IIème siècle av.JC


1.    Yamas: discipline sociale / régulations éthiques

A. Ahimsa : non violence

La non violence c’est l’acceptation, la tolérance et l’amour. Ne pas heurter les autres, ni soit même, ne pas forcer les postures et les chose dans la vie.

L’Ahimsa c’est également le développement de la conscience éthique et le refus de consommation des produits de violence tels que viande, volaille, poisson (végétarisme)

B. Satya : dire la vérité

A part le fait de ne pas mentir, la vérité dans le sens profond se compose également de l’honnêteté, sincérité, de l’absence de jugement et du fait d’être vrai et juste envers soi-même.

C. Asteya : ne pas prendre ce qui ne nous appartient pas

L’aspect subtil du fait de ne pas voler, est de contrôler le vol mental ( vol d’idées ou de paroles) c’est à dire l’avarice et la jalousie.

D. Brahmacarya : contrôler les pulsions sexuelles et les désirs

Bonne gestion de son énergies, trouver la modération en chaque chose, maîtrise de nos instincts, aller vers la voie du tantrisme pour une sexualité sacré et respecté.

E. Aparigraha : prendre seulement ce qui nous est nécessaire

Il s’agit ici du contrôle de l’envie et de l’accumulation inutile. De pouvoir lâcher ce qui nous encombre, nous alourdis dans nos biens matériels.


2.    Niyama: discipline individuelle / observations intérieures

A. Saucha : propreté

C’est uniquement en respectant la propreté physique qu’on peut se diriger vers la propreté de la Conscience. Il faut purifier le corps des toxines, des maladies, refuser la nourriture artificielle (le junk food) et les intoxications comme la drogue, l’alcool, le café même le thé et le chocolat.( !aie) Il faut porter les vêtements propres en tissus naturels et se laver deux fois par jour.

Travailler sur les croyances, les idées reçues, les schémas pré-établis.

B. Santosha : contentement

Contentement peut être défini également comme gratitude et appréciation de ce que l’on acquiert mais aussi cultivé le positivisme.

C. Tapas : austérité

Il s'agit de la mise à l'épreuve, de l'effort physique et alimentaire.

Eviter les mots vides de sens, le parler pour combler..

D. Svadhyaya : observations spirituelles et examen de soi

Il s'agit de s'observer au quotidien , s'étudier ( rythmes intérieur, émotions, cycles)

Se remettre en question. Pour s’aider on peut avoir un ( ou plusieurs) journal(aux) spirituel(s) :

journal de gratitude ( 3 choses par jour)

journal de rêves

journal de cycle lunaire ...

E. Ishvara pranidhana : dévouement au Divin , à l'Univers

Cela se traduit littéralement comme « se remettre au Divin ». Sans attendre les fruits et les résultats de ses actions, il s’agit de faire confiance à la Volonté Supérieure de l'univers. Il s’agit également de la dévotion dans la pratique quotidienne.


Et après tout ça au quotidien viennent enfin les postures !


3.    Asana: pratique des postures

C’est uniquement quand l’on a commencé à avancer sur les Yamas et Niyamas qu’on peut aborder la pratique des asanas : à cause de l’énergie extrêmement puissante générée par la pratique des postures.

La pratique des postures prépare le corps et le mental pour les étapes du pranayama et de la méditation.

En gros c'est le respect de son véhicule de vie, entretenir ce corps pour le faire fonctionner le plus longtemps possible ( force , souplesse et digestion)

Pratiquer la bienveillance envers soi, comprendre et acquérir l'aisance de l’énergie qui circule en nous.Si cette énergie est dirigée par un mental agité, un ego débordant et un corps grevé d’intoxications et de maladies, cela peut se retourner contre le pratiquant.


4.    Pranayama: travail avec la respiration

La respiration étant le lien le plus sûr et en même temps le plus subtil entre notre corps physique et esprit, elle aide à contrôler nos énergies et nos émotions.

Elle permet de les purifier des tendances égoïstes et les diriger vers notre Etre Véritable.

« Prana » : c’est l’énergie vitale, et « ayama » l’extension. Pendant la pratique du pranayama en faisant l’extension de prana on ouvre et élargit également la conscience.


5.    Pratyahara: contrôle des sens

A ce niveau le contrôle des 5 sens (gout,odorat,toucher,vue et ouie) se tourne vers l'intérieur de soi. C'est le retrait des filtres entre ce qui est vue de l’extérieur et ce que l'on voit.

Exemple : C'est beau ce coucher de soleil ! Je vois un coucher de soleil point mais qu'est ce que j’apprécie ? les couleurs? les odeurs autour? Comment il résonne en moi?

Exemple : J'ai acheté un super cahier en spirale aux motifs d'oiseaux. C'est juste un cahier!

C'est ne plus analysé ou qualifié ce qui nous à était inculqué et il reste le silence reposant


6.    Dharana: concentration

La concentration commence par la détente de la conscience , la capacité à ne pas suivre les pensées mais de se tenir en retrait. La concentration vient avant la méditation et elle est fondamentale pour la méditation. L’objet de la concentration peut être la respiration, le mantra personnel , une bougie, un son...


7.    Dhyana: méditation

Il ne s’agit pas ici de la méditation-relaxation que l’on connaît à nos jours en Occident, mais de l’arrêt des activités mentales, du maintien de la concentration, de sa présence a son paroxysme et la contemplation du tout.


8.    Samadhi: éveil /  réalisation du Soi

Comme une rivière, en entrant dans l’océan, perd son identité et son ego, l’âme individualisée, l’Atman, s’unit avec le Brahman, avec l’Absolu. Le méditant et l’objet de méditation fusionnent et perdent leurs distinctions. L’ego brûle et l’Esprit devient omniscient et omniprésent.

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Haaa la fameuse Morning routine ! Je pense qu'il faut d'abord être au clair sur ses attentes dans le fait d'avoir une routine car sa construction et le moment de réalisation ne sera peut être pas le m